Catégories
OS Android

Les 5 meilleurs conseils pour créer des applications Android sécurisés

La montée en puissance des smartphones, tablettes et autres appareils mobiles a permis aux clients de trouver, d’engager et d’interagir avec leurs marques préférées à leur convenance. Dans ce cadre, de nombreuses entreprises proposent des applications Android personnalisées intégrées pour promouvoir leurs services et renforcer le marketing de leur marque.

Cependant, après le premier trimestre 2017, les attaques de ransomware et de malware ont augmenté à un rythme rapide. Par conséquent, des millions d’applications contenant des données non cryptées d’utilisateurs et d’entreprises sont exposées à une menace de violation de sécurité. Par conséquent, la sécurité des applications est devenue une partie essentielle d’un processus de développement d’applications Android.

Dans cet article, nous allons explorer les meilleures pratiques en matière de sécurité des applications Android.

Comment construire des applications Android sécurisées ?

Le système d’exploitation Android dispose de fonctionnalités de sécurité intégrées telles que le bac à sable pour les applications Android, le système de fichiers chiffrés, l’accès basé sur les permissions, etc. Cependant, ces fonctionnalités sont utiles pour sécuriser les applications Android simples. Pour sécuriser les apps Android complexes et même pour sécuriser davantage les apps Android simples, suivez les pratiques de sécurité avancées mentionnées ci-dessous.

La sécurité est un élément essentiel de la sécurité.

1. Assigner des clés d’API

La plupart des applications interagissent avec les API en utilisant des clés assignées pour collecter ou envoyer des données. Si la clé API n’est pas assignée, alors les pirates peuvent faire des attaques DDOS sur les serveurs et voler les données de l’utilisateur avec facilité. Veillez donc à attribuer une clé à chaque API. En outre, ajoutez un jeton d’utilisateur dans l’en-tête de la demande. Il aidera à identifier et à bloquer toute activité malveillante d’un utilisateur particulier.

2. Obfusquer le code

L’obfuscation du code consiste à masquer la logique du code, son but et même les valeurs qui y sont intégrées. Ce processus peut être réalisé manuellement ou à l’aide d’un outil.

Lorsqu’un développeur obfusque du code, il est possible de :

  • Encrypter une partie ou la totalité du code source
  • Supprimer les métadonnées potentiellement divulgatrices
  • Renommer les variables utiles et les noms de classe en étiquettes sans signification
  • Ajouter du code illogique dans le binaire de l’application pour confondre les pirates

3. Restreindre l’accès à la clé API de Google

La plupart des développeurs utilisent la console du développeur Google pour créer des clés API pour les services Google (par exemple, les services Google maps) et les ajouter dans leurs applications. Dans cette optique, les développeurs doivent restreindre l’accès à la clé API de l’application à partir de la console Google.
De plus, ils devraient ajouter l’empreinte de leur certificat SHA-1 avec le nom du paquet. Ce processus permettra de restreindre les requêtes utilisant des clés d’API en dehors de l’app et le nombre d’API auxquelles une seule clé peut accéder.

android

4. Utiliser HTTPS

De nombreux utilisateurs se connectent à plusieurs réseaux WiFi ouverts dans les lieux publics, ce qui rend l’application Android vulnérable aux hotspots malveillants. Par conséquent, le développeur doit configurer le serveur avec un certificat HTTPS émis par une autorité de confiance. Cela garantira la confidentialité et l’intégrité des données entre une application et un serveur. De plus, il sécurisera le trafic réseau contre les attaques d’écoute.

La sécurité est un élément essentiel de la sécurité.

5. Protéger les données en transit

Un développeur devrait se concentrer de manière proactive sur le mécanisme de défense de l’app, comme l’accès basé sur le statut et la détection du jailbreak. En outre, les appareils non conformes ne devraient pas avoir accès aux données de l’entreprise.

Les appareils non conformes doivent être protégés.
Si un appareil est perdu ou volé, alors le service informatique ou l’utilisateur peut utiliser la suppression sélective des données. Elle permet de supprimer à distance les données professionnelles stockées sur l’appareil.

Quelques conseils bonus pour sécuriser les applications Android

  • Utiliser une validation robuste des données (validation des entrées) pour empêcher les données mal formatées d’entrer dans le système d’information. De plus, cela contribuera à rendre l’appli plus sécurisée.
  • Stocker les données sensibles sur le côté serveur ou le côté client. Ce processus permettra de garder les données en sécurité en cas de vol de l’appareil.
  • Utiliser le certificat d’épinglage et la clé de hachage pour renforcer la sécurité de l’app. En outre, la clé de chiffrement doit être d’au moins 128 bits selon la norme de chiffrement avancée (AES).
  • Tester et mettre à jour régulièrement les versions de l’application pour les rendre moins vulnérables aux pirates. Utilisez les tests de pénétration pour les vérifications côté serveur.

Conclusion

Les utilisateurs modernes préfèrent utiliser une application qui leur offre un environnement sûr pour interagir avec le système ou d’autres utilisateurs. Suivre les conseils mentionnés ci-dessus, aidera à construire une application mobile sécurisée. Dans ce cadre, une équipe expérimentée de développement d’applications mobiles Android peut aider à intégrer les dernières fonctionnalités de sécurité dans votre application.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *