Logiciels et applications

D’où vient le pixel art ?

pixel art

Il est un peu compliqué de répondre à cette question de l’origine du Pixel Art, car cette discipline est en fait issue de la combinaison du travail de nombreux ingénieurs et créateurs dans divers domaines au cours de plusieurs décennies.

Les deux grands secteurs qui se rejoignent dans l’histoire du Pixel Art sont ceux de l’image numérique (tant pour la photographie dans un premier temps que le cinéma par la suite) et celui des jeux vidéo. Regardons donc de plus près à qui nous devons l’invention de cet art du pixel (contraction des termes anglais picture et element) autrement dit : l’art des constituants de l’image.

L’évolution de l’image numérique

Du côté de l’image numérique, rien n’aurait été possible sans l’invention tout d’abord du premier scanner numérique que nous devons à un américain, aujourd’hui décédé, du nom de Russel A. Kirsch.

1957 : Russel A. Kirsch

C’est cet homme entouré de son équipe du National Bureau of Standards qui a développé le tout premier scanner d’image numérique. En parvenant à numériser une photo en noir et blanc de son fils Walden, il a indubitablement créé la photographie numérique et, par le fait même, les premiers pixels. La photo de Walden mesurait 5 cm x 5 cm et comportait 176 x 176 pixels.

Sans cela, rien n’aurait été possible et c’est pour cela qu’en 2003, le magazine Life a intégré cette image du fils de Russel A. Kirsch dans le prestigieux classement des « 100 photos qui ont changé le monde. »

1972 : Richard Shoup

Les quatre autres personnes qui ont contribué à la naissance du Pixel Art (Richard Shoup, Alvy Ray Smith, Adele Goldberg et Robert Flegal) sont toutes issues du même lieu de recherche et développement, le célèbre Xerox’s Palo Alto Research Center couramment appelé le PARC Xerox.

Tout a commencé avec Richard Shoup, un ingénieur un peu excentrique qui a développé (en cachette de ses supérieurs !) le premier ordinateur capable de mémoriser une image vidéo. Son projet s’appelait le SuperPaint.

1973 : Alvy Ray Smith

Alvy Ray Smith est un ami de Richard Shoup qui a été littéralement subjugué par le SuperPaint. Mathématicien et économiste de formation, Alvy Ray Smith était aussi un artiste amateur. Ensemble, créativité et ingénierie furent jumelées et ils parvinrent à transformer une image du visage de la petite amie de Richard en un kaléidoscope de couleurs qui continuait de lui ressembler.

Ils appliquèrent ensuite la même technique à des extraits de films. De plus en plus d’ami(e)s venaient leur rendre visite pour voir cette fabuleuse invention. Tant et si bien qu’ils furent tous deux renvoyés du PARC Xerox.

1982 : Adele Goldberg et Robert Flegal

Que s’est-il exactement passé entre 1973 et 1982 au PARC Xerox ? Nul ne le sait véritablement, mais ce sont deux autres employés dudit PARC Xerox qui, en 1982, publièrent pour la première fois le terme Pixel Art. Il s’agit d’Adele Goldberg et Robert Flegal.

Toutefois, l’évolution de l’image numérique seule n’aurait peut-être pas mené au Pixel Art sans l’apport en parallèle des avancées technologiques au niveau des jeux vidéo. C’est ce à quoi nous nous intéressons dans la seconde partie de cet article.

jeux pixel art

Le développement des jeux vidéos

1962 : Spacewar

Le tout premier jeu vidéo fut conçu par un homme nommé Steve Russell que ses collègues et amis appelaient Slug. Le jeu était, comme son nom l’indique, le combat de deux vaisseaux spatiaux et se jouait sur un ordinateur énorme qui coûtait à l’époque… plus de 100 000 dollars ! Impossible donc de le commercialiser.

1971 : Galaxy Game (Arcade) & Computer Space

Dix ans plus tard, ce sont deux étudiants fanatiques de Spacewar, Bill Pitts et Hugh Tuck, qui sont parvenus à créer le prototype d’un jeu très similaire à Spacewar rebaptisé Galaxy Game, mais cette fois, pas sur un ordinateur, mais bien sur une borne d’arcade. Le jeu vidéo était né.

Deux mois après, les ingénieurs Nolan Bushnell et Ted Dabney proposèrent eux aussi un jeu vidéo, celui-ci appelé Computer Space. Si ces deux noms vous disent quelque chose, c’est tout à fait normal puisque Bushnell et Dabney sont tout simplement les deux cofondateurs d’Atari.

1972 : Pong (Atari)

Le premier jeu édité par la toute nouvelle compagnie Atari est le célèbre Pong, une représentation sur ordinateur du Ping Pong.
1978 : Space Invaders (Arcade)

Quelques années plus tard, les amateurs de science-fiction et de combats de vaisseaux furent enchantés de découvrir le nouveau jeu d’arcade Space Invaders. Son succès fut colossal.

1980 : Pac Man (Arcade)

L’arrivée de Pac Man en 1980 créa un tel raz de marée que les concepteurs comprirent qu’il leur fallait trouver un moyen de faire entrer ces jeux chez les gens, directement dans leur salon.

1985 : Mario (Nintendo)

C’est en 1985 que le miracle eut lieu avec le lancement de la toute première console de jeu : la Nintendo. Malgré une qualité d’image minimum puisqu’on pouvait très clairement discerner les pixels la composant (c’est d’ailleurs pour cela que Mario porte une casquette, il était tout bonnement impossible avec si peu de précision de dessiner des cheveux !), l’engouement fut immédiat et gigantesque. Les pixels entraient définitivement dans l’histoire.

Pixel Art : Conclusion

C’est par nostalgie des années 80 qu’en l’an 2000, des geeks et des artistes commencèrent à revisiter les images pixelisées des années 80, et c’est ainsi qu’image numérique et jeux vidéos se sont retrouvées pour créer les oeuvres de Pixel Art que l’on connaît de nos jours.

À Lire aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.